Affaire libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen pour « association de malfaiteurs »

0
47

Encore une mauvaise nouvelle sur le front judiciaire pour Nicolas Sarkozy. L’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy a été mis en examen lundi, à l’issue de quatre jours d’audition, pour « association de malfaiteurs » dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007, a confirmé, vendredi 16 octobre 2020, le Parquet national financier à l’Agence France-Presse, après une information de Mediapart.

À l’issue de quatre jours d’audition et d’un interrogatoire fleuve de plus de quarante heures terminé lundi soir, Nicolas Sarkozy a été mis en examen une nouvelle fois dans ce dossier instruit par les juges d’instruction Aude Buresi et Marc Sommerer, qui ont succédé à Serge Tournaire. Cette nouvelle poursuite, révélée par le site d’information en ligne, est la quatrième dans ce dossier pour l’ancien président de la République, qui s’était dit victime d’un « complot » après les mises en examen prononcées en mars 2018 pour « corruption passive », « recel de détournement de fonds publics » et « financement illégal de campagne ».

« J’ai appris cette nouvelle mise en examen avec la plus grande stupéfaction. (…) Mon innocence est à nouveau bafouée par une décision qui ne rapporte pas la moindre preuve d’un quelconque financement illicite », a réagi l’ancien président de la République sur Facebook. « Je finirai par prouver ma parfaite innocence. J’y mettrai toute la détermination et l’énergie dont je suis capable. L’injustice ne gagnera pas », a-t-il dit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here