L’avocat Dieudonné Happy a été porté, en fin de semaine dernière, à la tête du comité de normalisation composé de cinq membres en charge de la l’administration de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), pour les six prochains mois.

La mesure a été actée à la suite d’un récent séjour à Yaoundé d’une mission conjointe de Fédération internationale de football association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF) conduite par le Congolais Veron Mosengo-Omba, directeur des associations membres au sein de l’instance mondiale.

La juriste Marcelle Denise Ambomo est la vice-présidente du comité. Bellet Edimo, Abdou Oumerou et Kevin Njomo sont les autres membres du comité de normalisation.

La mise en place de ce dernier fait suite à une décision prise le 23 juillet dernier par le bureau du conseil de la FIFA, après selon lui des « tentatives infructueuses » de résolution d’une crise qui minait cette fédération depuis l’élection controversée de Sidiki Tombi à Roko et son équipe, en septembre 2015.

Le comité de normalisation mis en place est chargé de diriger le football camerounais au cours des six prochains mois, jusqu’en fin février 2018. Parmi ses principales tâches, cet organe est chargé d’organiser des élections pour la désignation d’un nouvel exécutif à la tête de la fédération nationale, après l’élaboration de nouveaux textes réglementaires pour la gestion du football local.

LAISSER UN COMMENTAIRE